Nous contacter
Site web de SIGNTEC
Site web de SIGNTEC
Skip Navigation Links
Skip Navigation Links.
Expand LE CLUBLE CLUB
Expand EQUIPES PREMIÈRESEQUIPES PREMIÈRES
Expand EQUIPE DAMESEQUIPE DAMES
Expand ECOLE des JEUNESECOLE des JEUNES
ALBUM PHOTOS
NEWS
§ AVANT SAISON P4
§ AVANT SAISON P2
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ STATISTIQUES
§ PRESSE
§ PRESSE
§ MATCHS du WE
§ PRESSE
§ REDACTIONNEL
§ René CAILLET
§ PHOTOS...
§ BEAU GESTE
§ RETROUVAILLES
§ PHOTOS...
REVUE PRESSE du Lundi 11/06/2018
Lundi 11/06/2018 Football Provincial

Henri Fonbonne a refermé le livre

L’assemblée générale des clubs de la province lui avait pourtant apporté son soutien face à l’ACFF

En amateur d’opéra, le président du comité provincial liégeois a ménagé ses effets, samedi matin à Blegny, délivrant dans un dernier acte chargé d’émotions un épilogue qu’il avait laissé appréhender par petites touches...

Le « Bonsoir » par lequel il a ouvert la session était sans doute un lapsus révélateur. Car le Xhoffurlain Henri Fonbonne savait en pénétrant dans la salle blegnytoise qu’il la quitterait sans son titre de président du CP liégeois. Mais au fil du temps et surtout au terme d’un vote relatif à l’action intentée à l’aide d’un avocat à l’encontre de l’ACFF qui avait délivré une très forte majorité de soutien (à peine quelques abstentions ayant été dénombrées), le doute a pu entamer la conviction de la poignée de personnes qui étaient dans la confidence. Henri Fonbonne a alors attendu son heure et le dernier point à l’ordre du jour pour remettre son mandat de président dans les mains de ses collègues. « J’ai atteint la septantaine et je viens de subir quelques ennuis de santé. J’ai envie de consacrer davantage de temps à ma famille et de donner une autre orientation à ma vie. Je ne pars pas aigri mais je ne me sens plus l’énergie suffisante pour mener les combats en cours. Et dans la vie, je n’ai jamais exercé une activité sans donner le meilleur de moi même. Je laisse donc ma place à quelqu’un qui aura les ressources pour relever ces défis. »

« LE MOMENT ÉTAIT VENU »

Après l’ovation de l’assemblée l’homme qui dirigeait le football provincial depuis quinze ans nous a confirmé que cette décision était prise depuis quelques temps. « Bien que je regrette de partir dans ces circonstances, j’ai estimé que le moment était venu. Je viens d’être opéré à deux reprises et mon problème cardiaque plus ancien ne doit pas être négligé non plus. Je ne souhaite pas donner le sentiment que je fuis. Je garderai d’ailleurs mes fonctions au sein de l’Entente liégeoise. Et je suivrai encore l’évolution de la situation des CP. »

Est-ce cette volonté de dire combien ce combat était le sien qui l’a conduit à être aussi virulent dans certains de ses propos lors de son allocution présidentielle ? C’est probable. S’il a invité Gaston Schreurs, le membre de l’exécutif de l’ACFF présent à s’exprimer, celui-ci a refusé d’entamer un débat sur l’estrade surchauffée. « Ce n’est pas le moment pour discuter de ces points mais nous sommes ouverts au dialogue, » a-t-il répondu à Henri Fonbonne. Celui-ci venait de dénoncer « les propos scandaleux du président de la Fédération, Gérard Linard, à l’encontre des bénévoles, » mais également la manière dont l’ACFF dépouillerait les comités provinciaux et leur président de leurs prérogatives. « Liberté, égalité, fraternité. Toutes ces valeurs n’existent plus entre nous. Les clubs sont dépossédés du pouvoir dont ils disposaient encore à travers les hommes qu’ils choisissent pour les représenter au profit de managers, probablement intelligents et diplômés, mais qui n’ont jamais participé à la vie d’un club. Les décisions sont prises par l’ACFF sans concertation avec les commissions dans lesquelles nous sommes représentés. Elle va aussi créer un parquet pour décider des mesures disciplinaires. En quinze ans, je n’ai reçu aucune critique quant à mon travail et aujourd’hui, je me sens méprisé... » avait déclaré Henri Fonbonne. Tout était écrit...

Le choix du Comité provincial a été rapide pour élire le membre du club de Sart

Marc Collard-Bovy à la baguette

ENTRETIEN - Marc Collard-Bovy Nouveau président du CP

Le comité provincial s’est réuni à même l’estrade de la salle blegnytoise et moins d’une heure après la remise à sa disposition du mandat de président d’Henri Fonbonne, Marc Collard-Bovy était désigné comme le nouvel homme fort du football liégeois. Il nous a confié ses premières impressions, dévoilé un peu de sa vision et son parcours.

< Président, félicitations et comment vous sentez-vous à l’issue de cette assemblée ?
Je vous avoue qu’il me faudra un peu de temps pour réaliser ce qui est arrivé ce samedi matin. Mais c’est ainsi que je fonctionne. Je me rends cependant compte de l’importance de la charge et des responsabilités qui m’incombent désormais.

< Connaissiez-vous les intentions du président Fonbonne ?
Il ne m’en avait pas parlé mais certaines indiscrétions avaient fait état de sa décision. Donc je n’étais pas préparé à cette éventualité d’une élection. En tant que deuxième vice-président, je ne pensais d’ailleurs pas être élu aussi rapidement. Je ne vais cependant pas cacher que j’avais songé à ce poste mais je voyais encore Henri l’exercer durant quelques années.

< Vous avez un vécu dans le monde du football. Quel est-il ?
Je fais partie du club de Sart-lez-Spa. J’ai bien entendu joué au foot, j’ai aussi entraîné les jeunes et je suis devenu membre du CP il y a six ans. Et ne m’en veuillez pas si je trompe d’une année (rires). Et je suis aussi le papa de deux joueurs.

< Comment envisagez-vous les relations avec l’ACFF, au vu des actions intentées ?
Nous devons faire valoir nos droits et tenir tête lorsque ceux-ci sont bafoués. Dans ses propos, notre président sortant a été parfois... révolutionnaire. J’ai une autre personnalité. Je vais aussi consulter mes collègues du CP avant de prendre action et nous déciderons à la majorité des voix de la suite à donner. Nous devons aussi tenir compte du fait que l’ACFF, qu’on le veuille ou pas, nous chapeaute. Par ailleurs, comme Henri l’a dit, il n’y a aucun problème personnel avec son manager régional Didier Petitjean, c’est important de le souligner.

< Des défis prioritaires se dégagent-ils déjà pour le nouveau président ?
Nous devons travailler en étroite collaboration avec le bureau régional d’arbitrage car nous manquons d’arbitre et il faut favoriser les vocations. Par ailleurs, je voudrais aussi poursuivre le développement du football féminin dans notre province.

< Et dans l’organisation du CP ?
Je l’ai dit, j’ai une autre personnalité que mon prédécesseur mais j’ai aussi des obligations professionnelles alors qu’Henri était retraité. J’occupe un poste de responsable technique à la ville de Herve. La délégation sera donc importante pour exercer efficacement ma fonction. Et mon but est de convaincre nos clubs.

P1 : retour du barragiste

Elles sont presqu’éclipsées par la sortie de scène d’Henri Fonbonne. Mais l’assemblée a validé des décisions qui auront un impact sur les prochaines compétitions. C’est ainsi que le barragiste fait son retour au niveau de la Ferodo One League (P1). Il y aura deux descendants d’office ainsi qu’un descendant supplémentaire par équipe liégeoise reléguée de la D3 ACFF. L’équipe classée juste audessus de ces descendants (le 14e dans le meilleur des cas) disputera le tour final avec les trois équipes de P2 issues du tour final de chaque série (A, B et C). Le système des tranches reste inchangé : trois pour les séries à 16 équipes, deux pour les autres. La trêve hivernale sera réduite : les championnats reprendront dès la mi-janvier. Par contre, à la demande des équipes germanophones, il n’y aura pas de journée fixée le week-end du carnaval. Enfin, le décalage d’un match auprès de l’ACFF doit être communiqué quatre jours ouvrables au préalable.
Yves COLETTE

Tous les articles
RFC Malmundaria | Avenue du Pont de Warche, 1B 4960-MALMEDY | schumacherjeanmarie@skynet.be | 0477/277 840 |