Nous contacter
Site web de SIGNTEC
Site web de SUD RADIO 106.9 fm
Skip Navigation Links
Skip Navigation Links.
Expand LE CLUBLE CLUB
Expand EQUIPES PREMIÈRESEQUIPES PREMIÈRES
Expand EQUIPE DAMESEQUIPE DAMES
Expand ECOLE des JEUNESECOLE des JEUNES
ALBUM PHOTOS
NEWS
§ REDACTIONNEL
§ PRESSE
§ PRESSE
§ RENCONTRES DU W-E
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ STATISTIQUES
§ PHOTOS...
§ BEAU GESTE
§ RETROUVAILLES
§ PHOTOS...
REVUE PRESSE du Lundi 18/09/2017
Lundi 18/09/2017 P2C

Brisbois : « Le foot pour se vider la tête »

Le médian franchimontois, Ludovic Brisbois, était le coach de Nathan, décédé il y a 2 semaines

Vainqueur de Welkenraedt ce dimanche (4-2), Franchimont et Ludovic Brisbois retrouve le sourire. Le joueur, directement touché par le drame du petit Nathan, n’a pas connu des derniers jours faciles. Pourtant, il n’a jamais lâché l’équipe.

Après avoir subi la loi de Ster-Francorchamps la semaine dernière, Franchimont était opposé à la lanterne rouge, Welkenraedt. Et la logique du classement fut respectée... Après trois minutes, les « Verts et Blancs » étaient déjà devant. Si les visiteurs égalisèrent, Franchimont se montrait quand même supérieur pour faire le 2-1 fin de première mi-temps. « Ça doit être 4-1 à la pause, » peste Ludovic Bribois pour les locaux. « Heureusement, on tue tout suspense au retour des vestiaires. » En effet, le 3-1 puis le 4-1 étaient inscrits dans les 10 premières minutes de la deuxième période avant le 4-2 en fin de rencontre. « On prend encore trop de buts et en première mi-temps, ce n’était pas bon. Le principal est qu’on marque toujours plus que l’adversaire et qu’on a les trois points au bout. »

Titulaire dans le milieu de terrain, Brisbois a été touché de près par le drame du petit Nathan, décédé le deux septembre dernier dans un accident de voiture. Le joueur n’était autre que son entraîneur depuis trois ans maintenant à Franchimont. « Ça a été dur, mais ça commence doucement à aller. J’ai encore été voir son petit frère il y a quelques jours. Il me redonne le sourire. » Néanmoins, le lendemain du drame, il était présent au coup d’envoi contre Trois-Ponts. « Il fallait absolument que je me vide la tête. Tout le club s’est soutenu et le coach m’avait dit qu’il comprenait que je fasse l’impasse, mais je voulais être là. Bien m’en a pris puisque j’ai sorti un tout gros match même si le football est secondaire à ce moment-là. »

Au moment de retrouver son équipe de U10, tout n’a pas été facile. « On a eu que deux entraînements depuis. Les gamins sont encore fort touchés. On n’a pas vraiment travaillé, on fait des jeux pour leur changer les idées. C’est malheureux, mais la vie continue, c’est comme ça. On jouera toute la saison pour lui, c’est certain. »
Arno CHANDELLE

Tous les articles
RFC Malmundaria | Avenue du Pont de Warche, 1B 4960-MALMEDY | schumacherjeanmarie@skynet.be | 0477/277 840 |