Nous contacter
Site web Architectes Bastin-Becker
Site web du Restaurant Moa
Skip Navigation Links
Skip Navigation Links.
Expand LE CLUBLE CLUB
Expand EQUIPES PREMIÈRESEQUIPES PREMIÈRES
Expand EQUIPE DAMESEQUIPE DAMES
Expand ECOLE des JEUNESECOLE des JEUNES
ALBUM PHOTOS
NEWS
§ PRESSE
§ PRESSE
§ MATCHS du WE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ JOURNEE NETTOYAGE
§ AVANT SAISON P4
§ AVANT SAISON P2
§ STATISTIQUES
§ PRESSE
§ REDACTIONNEL
§ RETROUVAILLES
REVUE PRESSE du Mardi 14/08/2018
Mardi 14/08/2018 FOOTBALL P2C

La poisse continue pour Jacob

Troisième blessure en un an pour le Waimerais

Ce vendredi, le match entre Franchimont et Waimes a dû être arrêté. En cause ? La blessure du Waimerais Quentin Jacob. D’après les premières observations, il s’agirait d’une fracture de la malléole. Une troisième blessure en un an pour lui...

Ce premier match de la saison, face à Franchimont, le Waimerais Quentin Jacob risque bien de s’en souvenir durant un moment. On joue la 70e minute ce vendredi lorsqu’il reçoit la balle. « Je commence à avancer. Je dribble un premier joueur et je veux en dribbler un deuxième. Mais le joueur de Franchimont défend bien et se met entre la balle et moi. Je mets mon pied le plus loin possible pour tenter de reprendre le dessus mais il reste calé dans le sol. Et là, je sais que ça va être grave. J’entends tout qui craque, puis je me retrouve à terre. »

Voilà ce dont Quentin Jacob se souvient. Après ça, le jeune joueur de Waimes s’écroule à terre et se tord de douleur. Si l’on sait aujourd’hui qu’il souffre probablement d’une fracture de la malléole, sur le moment, il pense même que c’est plus grave. « Je suis finalement rassuré que ce ne soit que ça. Quand je tombe, je vois ma jambe d’un côté et ma cheville pliée dans l’autre sens. J’ai vraiment eu peur d’avoir une fracture ouverte, » indique-t-il.

Plâtré jusqu’en dessous du genou, il attend maintenant des nouvelles de ses radios afin de voir ce qu’il a vraiment. « On pense que c’est la malléole mais on n’est pas encore certain. En fonction des résultats, je saurai mon temps d’indisponibilité et s’il faut opérer ou non. J’espère quand même que ce ne sera pas trop grave, » avoue-t-il.

SES ÉTUDES EN PÉRIL

Parce que cette fracture met une nouvelle fois en péril ses études, lui qui aimerait devenir professeur d’éducation physique. En effet, l’an dernier, Quentin Jacob n’a que très peu joué. « Je me suis déchiré les ligaments du tibia et du péroné à la cheville gauche, ce qui m’a laissé sur la touche pendant 4 mois. Puis, je me suis de nouveau blessé. Je me suis cassé le cubitus. Et ça m’a écarté des terrains trois nouveaux mois, » détaille-t-il. Mais, plus embêtant, ces blessures l’ont également empêché de passer ses examens physiques. « J’étais censé passer mes repêches ici en août, mais ça ne va de nouveau pas être possible. A priori, je vais devoir recommencer ma deuxième année, » indique Quentin Jacob qui espère que la roue va tourner dans les prochains mois. « J’ai vraiment toute la poisse qui arrive en un coup. Le pire, c’est qu’avant l’année dernière, je ne m’étais jamais blessé. »

Quoiqu’il ait, c’est une longue revalidation qui attend le joueur de Waimes dans les prochains mois et il est peu probable qu’on le revoit sur un terrain en match officiel avant la fin 2018. « Surtout qu’on m’a dit que si c’était la malléole, ça mettait du temps à guérir. C’est rageant, parce que je venais seulement de recommencer à jouer, » conclut-il.

Le joueur de Recht a mis un doublé ce week-end

Trillet premier meilleur buteur

Nos Verviétois expatriés à Recht ont fait fort ce week-end lors du premier match de la saison face à La Calamine B. Si Gaëtan Hendrick s’est fait remarquer en marquant le premier but des siens, c’est ensuite Jean-François Trillet qui lui a emboîté le pas en y allant de son doublé dans ce match et permettant à son équipe de s’imposer logiquement 1-3. « Même si on a vu qu’il y avait du talent dans cette équipe de La Calamine, leurs supporters étaient d’accord pour dire qu’on méritait la victoire, » expose Jean-François Trillet. Mais avec ce premier doublé de la saison, Jean-François Trillet devient par conséquent le premier meilleur buteur de la série en 2e Provinciale C. Un titre qui a bien fait rire le principal intéressé. « Pour mes équipiers, je sais que c’est important. Ils aiment bien me charrier avec ça. D’ailleurs, ils m’ont dit après la rencontre que c’était bien d’en avoir mis deux mais que j’aurais pu en mettre cinq, » sourit-il.

Une belle revanche pour le joueur de Recht, lui qui avait loupé une grosse partie de la saison l’an dernier à cause d’une grave blessure au genou. « J’étais revenu après la trêve mais en forçant. Ici, ça commence tout doucement à aller mieux mais je ne suis pas encore à 100 %. Il me reste encore 10/15 % à récupérer, » insiste-t-il. Pas de souci pour courir, ni pour shooter, mais tout dépend de la façon dont il met sa jambe.

« Je sais comment je dois la mettre ou ne pas la mettre. » Mais il espère récupérer complètement dans les prochains mois et qui sait, il battra peut-être son record de 36 buts marqués lors de la montée de Recht en P2...
Loïc MANGUETTE

Tous les articles
RFC Malmundaria | Avenue du Pont de Warche, 1B 4960-MALMEDY | schumacherjeanmarie@skynet.be | 0477/277 840 |