Nous contacter
Site web Coerver-coaching
Site web Maisons PATZE
Skip Navigation Links
Skip Navigation Links.
Expand LE CLUBLE CLUB
Expand EQUIPES PREMIÈRESEQUIPES PREMIÈRES
Expand EQUIPE DAMESEQUIPE DAMES
Expand ECOLE des JEUNESECOLE des JEUNES
ALBUM PHOTOS
NEWS
§ REDACTIONNEL
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ MATCHS du WE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ CROSS PEQUET PHOTOS
§ STATISTIQUES P2
§ PHOTOS St-NICOLAS
§ PHOTOS U14 Régionaux
§ PHOTOS U9 Série B
§ NOUVEAUX EQUIPEMENTS
§ LIFTING
REVUE PRESSE du Mercredi 20/02/2019
Mercredi 20/02/2019 FOOTBALL P2C

Jamar, futur gardien Nr.1 de Franchimont

Cinq joueurs des U19 intégreront le noyau A de Franchimont l’an prochain, dont le jeune Colin Jamar

L’an prochain, Franchimont va miser sur la continuité et la jeunesse. Ainsi, cinq U19 monteront dans le noyau A, dont Colin Jamar, qui deviendra gardien numéro 1.

Du côté de Franchimont, alors que le maintien est presque assuré, on prépare activement la saison prochaine. Ainsi Olivier Laffineur, le coach, a commencé à voir ses joueurs en vue de la saison prochaine. « On doit encore finaliser tout ça, mais tous ceux que j’ai vus sont partants pour une saison supplémentaire, » confie-t-il.

Peu de transferts devraient être faits du côté theutois, d’autant plus qu’Olivier Laffineur va faire monter cinq U19 dans son noyau A. « On veut miser sur la jeunesse. C’est la politique du club. Bien sûr, il faudra voir comment ils s’adaptent, mais ils seront bien entourés par des joueurs d’expérience, » estime le coach franchimontois, qui espère que ces jeunes amèneront de la concurrence dans le groupe. « Ça peut avoir un effet positif et bousculer certains cadres. »

Parmi les jeunes qui monteront dans le noyau A, l’un d’eux devrait faire une entrée remarquée. En effet, le jeune Colin Jamar, qui a déjà presté quelques piges avec l’équipe première par le passé, sera propulsé gardien Nr.1 la saison prochaine. « On en a parlé avec Colin et avec Jonathan Monté, l’actuel gardien. Les deux sont au courant de la situation. Jonathan savait qu’un jour ou l’autre, si tout se passait bien, Colin Jamar allait être lancé dans le bain, c’est la politique du club. Et on a estimé que c’était le bon moment pour le faire, » juge Olivier Laffineur.

COMME SON PAPA AVANT LUI

De son côté, le jeune Colin Jamar, qui va sur ses 19 printemps, se réjouit évidemment de la confiance du club, même s’il savait qu’un jour ou l’autre, il serait amené à défendre les cages de l’équipe. « Surtout que l’an dernier, j’ai presque presté la moitié de la saison comme keeper avec l’équipe première. Je ne débarquerai donc pas de nulle part. Mais mon point faible sera peut-être mon manque d’expérience, une naïveté qu’on a quand on est trop jeune, » estime-t-il.

Néanmoins, il pourra compter sur ses qualités dans les duels, l’un de ses gros points forts selon lui. Il devra également réussir à gérer ses études supérieures – il se lance dans un cursus en médecine – et son rôle entre les perches. « Mais ce n’est que de l’organisation. J’y arrive bien cette année, alors je pense que ça le fera aussi la saison prochaine, » enchaîne-t-il.

En devenant gardien numéro 1 de Franchimont, Colin Jamar suivra ainsi les traces de son papa Gabriel, qui a défendu les perches du club par le passé. « Oui c’est vrai, c’est un beau clin d’oeil, » conclut le futur gardien theutois.

Pas de discussions avant le carnaval du côté d’Honsfeld

Alors que dans l’ensemble des clubs provinciaux, on s’active tout doucement en vue de la saison prochaine, Honsfeld est l’un des rares clubs où rien ne bouge actuellement. Et ce devrait encore être le cas durant quelques semaines. « Pourquoi se stresser alors que l’on n’est même pas encore sauvé ? » lance Dirk Collas, le président du club germanophone. Et pourtant, Honsfeld est actuellement à l’aise, puisqu’il est 7e avec 29 points au général, 15 de plus qu’Hombourg, actuellement dernier. Pas suffisant pour se sauver ? « Vous savez, on a enchaîné 8 défaites d’affilée, alors tout peut toujours arriver, » ajoute Dirk Collas.

Du coup, les négociations avec le coach et les joueurs auront lieu après le carnaval, pas avant. « Tout peut arriver, rien n’est encore fait, » lance le président par rapport à l’avenir du coach. Roger Stoffels se sent bien à Honsfeld et, même s’il n’y a pas encore eu de discussions, il aimerait y rester.

La saison 2019-2020 marquera également la fin de l’ère Collas, qui passera la main après 19 ans de présidence. « J’ai 62 ans et toujours des sociétés à gérer. Il faut faire des choix, » confie celui qui espère voir son équipe dans le top 5 pour ses deux dernières saisons.
Loïc MANGUETTE

Tous les articles
RFC Malmundaria | Avenue du Pont de Warche, 1B 4960-MALMEDY | schumacherjeanmarie@skynet.be | 0477/277 840 |