Nous contacter
Site web du Restaurant Moa
Site web de SUD RADIO 106.9 fm
Skip Navigation Links
Skip Navigation Links.
Expand LE CLUBLE CLUB
Expand EQUIPES PREMIÈRESEQUIPES PREMIÈRES
Expand EQUIPE DAMESEQUIPE DAMES
Expand ECOLE des JEUNESECOLE des JEUNES
ALBUM PHOTOS
NEWS
§ REDACTIONNEL
§ PRESSE
§ PRESSE
§ RENCONTRES DU W-E
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ STATISTIQUES
§ PHOTOS...
§ BEAU GESTE
§ RETROUVAILLES
§ PHOTOS...
REVUE PRESSE du Jeudi 24/08/2017
Jeudi 10/08/2017 FOOTBALL PROVINCIAL P2C

La P2 : c’est reparti !

Malmedy-Franchimont est le premier choc du championnat entre deux favoris de la série C

En raison du Grand Prix de Francorchamps, c’est ce jeudi et non ce weekend, que reprend la saison en 2e Provinciale C avec un très attendu Malmedy-Franchimont. Malgré des préparations bien différentes, les deux équipes sont citées parmi les favoris du championnat.

C’est un premier gros choc qui attend les amateurs de football et plus particulièrement de la 2e Provinciale C avec le premier match de la saison opposant Malmedy à Franchimont qui aura déjà lieu ce jeudi en raison du Grand Prix de Formule 1. Deux équipes que beaucoup citent régulièrement pour une place dans le top 5 en fin de saison.

Et pourtant, à l’aube de cette rencontre, les deux protagonistes se rejetent la balle. « Franchimont c’est vraiment du solide cette année, ils ont gardé la plupart de leurs bons joueurs et se sont renforcés. Il ne serait pas étonnant de les voir figurer dans le top 5 d’ici la fin d’année, » avance Selahattin Deniz, le coach malmédien.

Il s’attend, ce jeudi, à un match très physique d’autant plus que, de son côté, la préparation n’a pas été optimale. « Pas comme la saison passée du moins où j’ai toujours pu compter sur mes 18 joueurs. J’ai un groupe de qualité, c’est l’avantage, mais on n’est pas encore prêt à 100 %. Je n’aurais d’ailleurs que 13 joueurs disponibles pour ce premier match de championnat, regrette-t-il. Il faut encore que le groupe trouve de la stabilité. » Il ne pourra notamment pas compter sur Ordonez, Campione et Gabriel qui sont tous trois blessés pour le moment.

De son côté, Olivier Laffineur, le coach de Franchimont, ne tarit pas d’éloges en évoquant son futur adversaire. « Même s’il y a eu beaucoup de changements de joueurs du côté malmédien durant l’intersaison, ça reste vraiment une grosse cylindrée. Il y a de fortes chances de les retrouver parmi les cinq premiers du championnat à la fin de la saison, » avance-t-il.

Il s’attend donc évidemment à un match assez compliqué d’autant plus que Franchimont n’a jamais réussi à décrocher les trois points la saison passée sur la pelouse malmédienne. « Mais la préparation s’est vraiment bien passée de notre côté cette année. Mis à part face à Ster, nous avons remporté tous nos matchs amicaux. Au niveau de l’effectif, on a réussi à remplacer les joueurs qui ont décidé de partir tout en incluant de la jeunesse dans le groupe. Il y aura peutêtre un petit manque d’expérience à certains moments mais ce qui est certain, c’est que l’enthousiasme est au rendez-vous, » continue-t-il.

Seul regret, avoir appris si tard le report du début du championnat. « Ça a un peu chamboulé tous nos plans. Mais bon, on aura les premières indications sur l’état de force de chacun lors de ce premier match, » se réjouit Olivier Laffineur qui ne pourra, lui, pas compter sur Monte, son gardien, ainsi que sur Henrion.

Elsaute

Objectif : continuer à sortir des jeunes

Comme souvent Christian Baratte et Thierry Polis ont un avis similaire. Comme le coach de Welkenraedt, celui d’Elsaute pense que la Provinciale 2C a été rééquilibrée cette année ce qui pourrait amener quelques surprises. « Beaucoup ont misé sur la jeunesse et la jeunesse, c’est d’ailleurs là-dessus qu’on mise depuis quelques années à Elsaute alors pourquoi pas en profiter, » nous confie Baratte.

C’est ainsi qu’il espère voir des joueurs comme Beckers, Schoonbroodt ou Stich confirmer leur bonne saison de l’an passé. « On va encore continuer à inclure des jeunes dans le noyau. Je pense qu’on a un bon noyau, bien équilibré entre jeunesse et expérience, » continue le coach elsautois.

Surtout que pour lui aussi, la préparation a été compliquée. « Entre les petites blessures, les vacances et les examens, je n’ai jamais eu le noyau au complet une seule fois. Mais on ne sait pas faire autrement et je sais que tout le monde a donné son maximum en fonction de ses obligations. Honnêtement, notre préparation a été moyenne et nous ne sommes pas encore totalement prêts. Mais j’ai confiance en mon groupe, » conclut-il.

Ster-Francorchamps

Un tout nouvel effectif pour Heins

C’est d’une page blanche qu’on a décidé de repartir cette année à Ster-Francorchamps. Nouveaux coachs (Heins, Gdowski) et nouveaux joueurs surtout puisque sur la vingtaine de joueurs qui composent l’effectif, 13 débarquent fraîchement. « Mais la préparation s’est bien passée, » annonce Vincent Heins, le nouveau coach. « La cohésion est déjà au rendez-vous. Il faut dire que pas mal des nouveaux se connaissent de l’époque où je les coachais à Minerois. Mais plus globalement, je les ai déjà entraîné presque tous. Du coup, ça aide, l’ambiance est vraiment bonne. »

Si l’équipe commencera le championnat avec quatre blessés (Pinckaers, Collin, Balhan, Gilis), le Ster-Francorchamps nouveau visera au minimum le top 5, même si beaucoup de ses adversaires voient l’équipe comme la grande favorite du prochain championnat. « À ce propos, je tiens à rappeler que s’il recommence maintenant, c’est parce qu’on a décidé de mettre fin à ce cirque n’en allant pas en appel même si on avait pu le faire et certainement avoir gain de cause, » conclut Vincent Heins.

Sart

Les joueurs trépignent d’impatience

À Sart, les joueurs commencent à en avoir marre d’enchaîner les amicaux. « Les deux semaines en plus ont fait du bien mais ils se réjouissent vraiment que le championnat recommence, ça commence à vraiment faire long, » nous avoue Fortune Modafferi qui, pour cette 1re rencontre, affrontera Elsaute où il a passé huit saisons. « C’est toujours un match un peu spécial pour moi. » Sart a connu une bonne préparation cette année, il faut dire que l’équipe n’a que fort peu changé. « On a tout de même perdu trois de nos cadres et ils ne seront pas évidents à remplacer. Mais l’équipe est prête et nous tenterons de faire encore un peu mieux que l’an passé. » Quant à savoir qui il voit parmi les favoris de la série ? « Honnêtement je n’ai même pas regardé les noyaux. Je me ferais ma propre idée sur le bord du terrain, » sourit celui qu’on devrait voir en repérage à Malmedy et Waimes ces jeudis et vendredis.

Stavelot

« On change de philosophie »

Du côté de Stavelot, comme l’an passé en milieu de saison, on a fait appel à Damien Job, préparateur physique, pour parfaire la condition. « De ce côté-là, on est bien. On a gagné tous nos matchs de préparation sauf contre Aubel, » nous glisse Vincent Lejeune, T1 en place depuis 6 ans maintenant. « Par contre, » continue-t-il, « on a un peu changé la philosophie par rapport aux saisons passées. Certains cadres sont partis et on a décidé de faire d’avantage confiance aux jeunes. C’est une autre approche, c’est pour ça qu’il n’y aura pas vraiment d’objectif cette année. Il faudra tenter d’accrocher la meilleure place possible et créer l’effet de surprise. Mais attention, ce n’est pas pour ça que je n’ai pas confiance en mon groupe, que du contraire, je sens vraiment une belle envie dans l’équipe. » Pour lui, Ster, La Calamine B et Eupen seront les favoris.

Hombourg

Vivre une saison tranquille

Après avoir connu le bas de classement en P1 l’an passé, Hombourg espère connaître une saison plus tranquille cette année en P2C. Une série que Frédéric Bodart, le nouveau coach, connaît assez peu. « On reprend avec un nouveau groupe, c’est d’ailleurs la première fois que le club s’ouvre à autant de joueurs liégeois. Mais la préparation s’est bien passée et c’est un point plutôt positif. J’ai vu de bonnes choses, » nous apprend Frédéric Bodart.

Seul regret, le nombre important de blessés au niveau offensif dès le début de saison. Ainsi, Nzamokili, Gunduz et Loozen ne pourront être disponibles pour le premier match. « Mais les remplaçants ont également prouvé de bonnes choses, » ajoute le T1. Pour lui, Weywertz, La Calamine B, Malmedy, Eupen et Ster-Francorchamps devraient finir dans le top 5.

Trois-Ponts

« Il faudra être patient »

C’est un nouveau défi auquel va s’attaquer Trois-Ponts dès ce week-end. Après s’être sauvé in extremis la saison passée, les Tripontains espèrent passer une saison plus tranquille même si la chose ne sera pas aisée. « La préparation ne s’est pas trop mal passée même si on a souvent alterné le bon et le moins bon. On s’est tout de même pris quelques tatouilles (sic), » commente Didier Ernst, le nouveau coach du club.

Cependant, les différents vacanciers n’ont pas souvent permis au groupe de se retrouver au complet. « On n’a jamais eu le même 11, physiquement, tout le monde n’est donc pas au même point. Or, si nous voulons pouvoir rivaliser, je pense qu’il faudra qu’on soit tous à 100 %. De ce fait, il faudra être patient, » souligne sagement le T1 de Trois-Ponts.

Point positif, mis à part un jeune joueur, la totalité de l’effectif sera opérationnelle pour la réception de Ster ce dimanche.

Waimes

Les joueurs ont repris le 10 juillet

C’est également avec impatience qu’on attend la reprise du championnat à Waimes puisque voici déjà presque deux mois maintenant que le groupe a recommencé à s’entraîner, le 10 juillet pour être précis. « Les joueurs commencent à en avoir marre d’attendre. On avait commencé avec une grosse intensité mais on a dû un peu lever pied les dernières semaines pour éviter les petits bobos, » avoue volontiers Sébastien Joly, le coach local.

Mis à part l’arrivée de l’un ou l’autre joueur, l’équipe n’a que très peu bougée, les automatismes sont déjà là mais, rappelle le coach, il faudra faire attention à ne pas retomber dans nos travers. « On a un noyau assez restreint mais je sens beaucoup d’envie. On devra faire attention à rester concentré à 100 % pour réussir à se sauver un peu plus tôt que l’an passé, » conclut-il.

Welkenraedt

Déjà trois blessés

La préparation n’a pas été évidente du côté de Welkenraedt et on n’est d’ailleurs pas mécontent que l’affaire Merlina ait retardé le début du championnat de quelques semaines. Voici seulement quelques jours que Thierry Polis peut enfin compter sur un effectif au complet même si Meesen, Rompen et Quodbach sont déjà blessés. « Actuellement, l’équipe manque encore un peu d’automatisme, mais j’espère qu’on réussira à faire aussi bien que l’an passé même si l’effectif est nouveau, » confie-t-il.

Le T1 welkenraedtois a tout de même l’impression que malgré la présence de quelques grosses équipes, il y aura quelque chose à jouer cette année. « On retrouve une P2C semblable à quelques années où tout le monde peut créer la surprise chaque semaine. Toutes les équipes vont devoir batailler jusqu’au bout, » analyse-t-il.

Loïc MANGUETTE

Tous les articles
RFC Malmundaria | Avenue du Pont de Warche, 1B 4960-MALMEDY | schumacherjeanmarie@skynet.be | 0477/277 840 |