Nous contacter
Site web Coerver-coaching
Site web de SIGNTEC
Skip Navigation Links
Skip Navigation Links.
Expand LE CLUBLE CLUB
Expand EQUIPES PREMIÈRESEQUIPES PREMIÈRES
Expand EQUIPE DAMESEQUIPE DAMES
Expand ECOLE des JEUNESECOLE des JEUNES
ALBUM PHOTOS
NEWS
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ BILAN SAISON 2019-20
§ REDACTIONNEL
§ MATCHS du WE
§ PHOTOS U21 Régionaux
§ PRESSE
§ STATISTIQUES P1
§ PHOTOS U11
§ PHOTOS Rétros
§ PHOTOS U09
§ PHOTOS U08
§ PHOTOS RFCM CHAMPION
REVUE PRESSE du Samedi 25/04/2020
Samedi 25/04/2020 PROVINCIALE 1

Dison et Aubel à la bonne place le bon jour

Le championnat de P1 aurait dû se terminer ce dimanche. Retour sur une compétition inédite

S’il avait été à son terme, le championnat de P1 aurait pris fin ce dimanche. Mais avec la crise du Coronavirus, il s’est achevé le 8 mars pour le plus grand bonheur de Dison et Aubel...

Les Disonais ne pensaient sûrement pas qu’ils avaient fait le pas décisif vers la D3 amateurs en battant (2-0) Fize le 8 mars. Et Aubel, en levant les bras après sa victoire (1-0) contre Ougrée, ne se disait sans doute pas qu’il venait d’assurer son maintien. Quelques jours plus tard, les championnats étaient interrompus. Et le 27 mars, l’ACFF décidait de stopper définitivement les compétitions et de désigner, dans chaque série, le(s) montants(s) et les descendants à l’aide d’un coefficient. Coefficient qui n’était pas vraiment nécessaire en P1 puisque les 16 équipes avaient toutes disputé 23 matchs. La lecture du classement donnait ainsi Dison champion et Wanze/Bas-Oha montant en D3 amateurs puisque Tilleur ne renouvelait pas sa présence en D2 amateurs. À l’autre bout du classement, Amblève, Ougrée et Minerois descendaient en P2, accompagné par Weywertz suite à la descente de Huy de D3 amateurs en P1. Suivant l’évolution de la situation de Huy en fonction des verdicts des attributions de licence aux clubs de D1B et D1 amateurs, Weywertz conserve toutefois une chance de se maintenir en P1 si Huy est finalement sauvé en D3 amateurs.

Avec cet arrêt brutal de la compétition et le système employé pour désigner les montants et descendants, trois clubs auront été à la bonne place le bon jour : Dison, Wanze-Bas-Oha et Aubel.

En tête de classement, la P1 aura connu, sur les 23 journées jouées, six leaders différents. Après la première journée, Fize, Wanze/Bas-Oha, Ster-Francorchamps, Rechain et Dison étaient leaders. Après deux journées, il n’y avait plus que WBO et Ster qui comptaient le maximum de points. Puis, Wanze/Bas-Oha s’isolait à la première place et la conservait jusqu’à la fin de la 6e journée. À l’issue de la 7e journée, un trio (Fize, Wanze/Bas-Oha et La Calamine) occupait la première place. Puis, c’était au tour de La Calamine de squatter la première place jusqu’à la 11e journée tout en décrochant la première place. Dison prenait le relais lors de la 12e journée et tenait le haut du classement jusqu’à la 16e journée avant de céder le relais à Fize à la 17e. L’équipe de Thierry Deprez restait à la première place jusqu’à la 21e journée, tout en ayant quatre points d’avance sur ses deux rivaux à la trêve hivernale (19e journée). La 22e, ils la partageaient avec Wanze/Bas-Oha. Et après leur défaite à Dison, ils devaient la céder aux hommes de Jean-Sébastien Legros, désormais seuls en tête. Wanze/Bas-Oha accroché à Geer était deuxième. C’était ainsi le trio final de cette P1. Encore 3e à nonante minutes de la fin inattendue de ce championnat, Dison avait pris le pouvoir au bon moment alors que Fize avait terminé par un 0 sur 9. Incertitude du sport...

Mais que dire alors du parcours d’Aubel dans la lutte pour le maintien. Hormis une 12e place à l’issue de la première journée, une 10e après trois journées et une 12e après la quatrième journée, les hommes de René Ernst d’abord, Tony Niro ensuite ont toujours été sur une place descendante. Et le plus souvent à la 15e ou 16e place. Revenus à la 14e place au soir de la 21e journée, ils ont fait le bond décisif avec leur victoire contre Ougrée. Et, au-delà, un 10 sur 12 après la trêve de fin d’année. Au moment de clôturer 2019, ils avaient huit points de retard sur Weywertz qu’ils allaient dépasser, pour une victoire de plus, pour assurer leur maintien.

Chaque saison, on dit qu’il faut un peu de chance pour être champion, se maintenir. Et cette saison du Coronavirus, plus que jamais, les verdicts auront donc tenu à peu de choses avec un championnat serré aux deux bouts du classement. Et on ne saura jamais ce qu’il en serait advenu s’il avait été joué jusqu’au bout...
Jean-Michel MAGAIN

Tous les articles
RFC MALMUNDARIA | Av. Pont de Warche, 1 4960-MALMEDY | TVA BE 0407.272.217 | BANQUE BE93 0011 7086 4667 | schumacherjeanmarie@skynet.be | 0477/277840