Nous contacter
Site web du Restaurant Moa
Site web de MAZOUT BLAISE
Skip Navigation Links
Skip Navigation Links.
Expand LE CLUBLE CLUB
Expand EQUIPES PREMIÈRESEQUIPES PREMIÈRES
Expand EQUIPE DAMESEQUIPE DAMES
Expand ECOLE des JEUNESECOLE des JEUNES
ALBUM PHOTOS
NEWS
§ PRESSE
§ MATCHS du WE
§ PRESSE
§ REDACTIONNEL
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PHOTOS U14 Régionaux
§ PHOTOS U9 Série B
§ NOUVEAUX EQUIPEMENTS
§ LIFTING
§ PHOTOS
§ NOUVELLE HERSE
REVUE PRESSE du Samedi 08/12/2018
Samedi 08/12/2018 - P2C

Trois-Frontières reçoit Elsaute dans un match de gala

Les Frontaliers attendaient ce match avec impatience

Match au sommet ce samedi en P2C puisque Trois-Frontières, le deuxième reçoit Elsaute, le premier. Un match de gala que les Frontaliers attendent avec impatience.

Trois-Frontières contre Elsaute, le deuxième qui reçoit le premier. Un vrai match de gala et pourtant, Trois-Frontières, les promus, n’auraient pas espéré vivre ça en début de saison. « Jouer contre Boris Dome et son équipe, des gars qui ont beaucoup plus d’expérience que nous, c’est déjà top. Mais dans ces circonstances-ci, c’est encore mieux. Pour nous, c’est un vrai match de gala, » confie Fabrice Burdziak, le coach de Trois-Frontières, qui rappelle que pour ses gars, il s’agit de la toute première expérience en 2e provinciale. « Et se retrouver dans une telle situation avec un match premier contre deuxième, ça n’a pas dû leur arriver souvent, » ajoute-t-il.

Pour lui, ce match face à Elsaute explique d’ailleurs la défaite de la semaine dernière face à Walhorn, pourtant classé dans le bas du classement. « Je pense que mes joueurs étaient déjà concentrés sur ce match-ci et ont oublié de jouer la rencontre face à Walhorn. Perdre contre eux, un adversaire à notre portée, ce n’est pas normal. Perdre contre Elsaute, ce n’est par contre pas un problème, » nuance-t-il. Mais il espère bien évidemment voir un bon match de la part de ses joueurs. « Il y aura sûrement un peu de stress, mais si on y va avec de l’engagement, en donnant le meilleur de soi, alors on n’aura absolument rien à regretter, » assure-t-il. Pour tenter de sortir de cette rencontre avec quelque chose dans la besace, l’ancien attaquant de formation ne compte pas modifier son système de jeu habituel. « J’aime le jeu offensif, c’est ma marque de fabrique. Si on joue pour faire le nul, c’est la meilleure manière de perdre. Comme d’habitude, on jouera donc le match à fond, » insiste-t-il. La force offensive de Trois-Frontières, c’est d’ailleurs ce que redoute Boris Dome, le coach d’Elsaute (voir cidessous). « C’est vrai, on a deux équipes offensives, mais les faits de match peuvent faire en sorte que la rencontre se termine sur un nul, on verra, » continue Fabrice Burdziak.

Quoi qu’il en soit, la saison des Frontaliers est déjà réussie. « On n’a pas envie de faire un 0/39 et on se battra jusqu’au bout pour le meilleur classement. Mais tout ce qui nous arrive ici, c’est du bonus, » conclut-il.

Au match aller, le score était de 3-3

Boris Dome se méfie de leur force offensive

Même s’il s’agit d’une confrontation entre le premier et le deuxième de cette Provinciale 2C, Boris Dome, le coach d’Elsaute, parle d’un match comme les autres. « Il reste 39 points à prendre, ce n’est pas comme s’il restait cinq rencontres et que ce match-ci pouvait être déterminant pour le titre. C’est sûr, on aura la casquette de favori dans ce match, mais rien ne nous oblige à le gagner même si nous serons motivés au moment de monter sur le terrain, » commente-t-il.

D’autant plus qu’il y aura une petite revanche à prendre par rapport au match aller où les deux équipes s’étaient finalement séparées sur le score de 3-3. Elsaute avait alors été malmené par les hommes de Fabrice Burdizak, qui évoluaient pourtant encore en P3 la saison dernière. Que faire pour contrer cette équipe qui ne cesse d’impressionner, justement ? « Il y a eu l’effet de surprise, mais qui ne joue plus ici. Si Trois-Frontières est là, ce n’est pas un hasard. Ils peuvent également compter sur un gros collectif. C’est une bande de potes qui jouent ensemble. Dans les moments difficiles, ça aide, » confie Boris Dome, qui se méfie aussi de la force offensive de son adversaire du jour. « Des gars comme Masset, Pirnay ou Braeken sont redoutables. Verra-t-on beaucoup de buts ? Je ne sais pas, mais je préfère gagner 3-4 que 0-1, » conclut-il.
Loïc MANGUETTE

Tous les articles
RFC Malmundaria | Avenue du Pont de Warche, 1B 4960-MALMEDY | schumacherjeanmarie@skynet.be | 0477/277 840 |