Nous contacter
Informations sur DECORAMA-SCHAUSS
Site web du Restaurant Moa
Skip Navigation Links
Skip Navigation Links.
Expand LE CLUBLE CLUB
Expand EQUIPES PREMIÈRESEQUIPES PREMIÈRES
Expand EQUIPE DAMESEQUIPE DAMES
Expand ECOLE des JEUNESECOLE des JEUNES
ALBUM PHOTOS
NEWS
§ PRESSE
§ MATCHS du WE
§ PRESSE
§ REDACTIONNEL
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PHOTOS U14 Régionaux
§ PHOTOS U9 Série B
§ NOUVEAUX EQUIPEMENTS
§ LIFTING
§ PHOTOS
§ NOUVELLE HERSE
SAISON 2018-2019 - EQUIPES 1 : QUOTIDIEN & REVUE PRESSE
2018 - DECEMBRE


Dimanche 09/12/2018 P2C : MALMUNDARIA - STAVELOT 3-2
Les buts : 9e Piette Simon (1-0), 34e Doucene Hakim (1-1 sp), 68e Duprez Nicolas (2-1), 83e Duprez Nicolas (3-1), 88e Collard-Bovy Justin (3-2 sp).

MALMUNDARIA : Speder Geoffrey, Meyer Pierre, Ordonez Miguel, Nicolay Kevin (84e Younsi Ragheb), Le Bohec Luca, Krings Romain (53e Kivrak Orhan), Duprez Nicolas (87e Foguenne Thomas), Meyer Nicolas, Pierry David, Mathonet Nicolas, Piette Simon.

STAVELOT : Delcour Dorian, Doucene Hakim (77e Gillet Romain), Faes Nathan, Jerome Mathieu, Dalleur Florian, Huyberts Sebastien (57e Blaise Pholien), Giet Maxime (87e Bindelle Antoine), Nemes Nicolas, Ledoyen François, Collard-Bovy Justin, Collignon Ronny.

Cartes jaunes : 30e Ordonez Miguel, 32e Speder Geoffrey, 60e Jerome Mathieu, 65e Mathonet Nicolas, 83e Le Bohec Luca, 88e Kivrak Orhan.
Cartes rouges : 80e Ordonez Miguel (2j), 88e Kivrak Orhan (2j).

Arbitre : M. Habets Frederic.
Samedi 08/12/2018 P4G : MALMUNDARIA B - BELLEVAUX 1-1
Les buts : 51e Rome Sébastien (1-0), 68e Crahay Olivier (1-1 sp).

MALMUNDARIA B : Colonerus Maxime, Heinen Gaetan, Maaref Sami (59e Steffens Pierre), Dehez Martin, Bixhain Fabrice, Emonts-Pohl Anthony, Dewalque Adrien, Heinen Samuel (88e Lejoly Anthony), Foguenne Thomas, Hasanaj Art, Rome Sébastien (77e Noel Louis).

BELLEVAUX : Binot Julien, Thunus Remi, Theysgens Bill, Lecoq Jordan (77e Goffinet Gaetan), Crahay Olivier, Lefebvre Benjamin, Hugo Bertrand, Krings Kevin (46e Ancard Kévin), Sumer Kerim (77e Lemaire Franck), Boemer Simon, Dierinck Patrice.

Cartes jaunes : 15e Hugo Bertrand, 22e Dehez Martin, 33e Dewalque Adrien, 67e Hasanaj Art, 69e Heinen Gaetan, 72e Boemer Simon.

Arbitre : M. Kringels Arno.
Jms

Samedi 08/12/2018 - P2C

Trois-Frontières reçoit Elsaute dans un match de gala

Les Frontaliers attendaient ce match avec impatience

Match au sommet ce samedi en P2C puisque Trois-Frontières, le deuxième reçoit Elsaute, le premier. Un match de gala que les Frontaliers attendent avec impatience.

Trois-Frontières contre Elsaute, le deuxième qui reçoit le premier. Un vrai match de gala et pourtant, Trois-Frontières, les promus, n’auraient pas espéré vivre ça en début de saison. « Jouer contre Boris Dome et son équipe, des gars qui ont beaucoup plus d’expérience que nous, c’est déjà top. Mais dans ces circonstances-ci, c’est encore mieux. Pour nous, c’est un vrai match de gala, » confie Fabrice Burdziak, le coach de Trois-Frontières, qui rappelle que pour ses gars, il s’agit de la toute première expérience en 2e provinciale. « Et se retrouver dans une telle situation avec un match premier contre deuxième, ça n’a pas dû leur arriver souvent, » ajoute-t-il.

Pour lui, ce match face à Elsaute explique d’ailleurs la défaite de la semaine dernière face à Walhorn, pourtant classé dans le bas du classement. « Je pense que mes joueurs étaient déjà concentrés sur ce match-ci et ont oublié de jouer la rencontre face à Walhorn. Perdre contre eux, un adversaire à notre portée, ce n’est pas normal. Perdre contre Elsaute, ce n’est par contre pas un problème, » nuance-t-il. Mais il espère bien évidemment voir un bon match de la part de ses joueurs. « Il y aura sûrement un peu de stress, mais si on y va avec de l’engagement, en donnant le meilleur de soi, alors on n’aura absolument rien à regretter, » assure-t-il. Pour tenter de sortir de cette rencontre avec quelque chose dans la besace, l’ancien attaquant de formation ne compte pas modifier son système de jeu habituel. « J’aime le jeu offensif, c’est ma marque de fabrique. Si on joue pour faire le nul, c’est la meilleure manière de perdre. Comme d’habitude, on jouera donc le match à fond, » insiste-t-il. La force offensive de Trois-Frontières, c’est d’ailleurs ce que redoute Boris Dome, le coach d’Elsaute (voir cidessous). « C’est vrai, on a deux équipes offensives, mais les faits de match peuvent faire en sorte que la rencontre se termine sur un nul, on verra, » continue Fabrice Burdziak.

Quoi qu’il en soit, la saison des Frontaliers est déjà réussie. « On n’a pas envie de faire un 0/39 et on se battra jusqu’au bout pour le meilleur classement. Mais tout ce qui nous arrive ici, c’est du bonus, » conclut-il.

Au match aller, le score était de 3-3

Boris Dome se méfie de leur force offensive

Même s’il s’agit d’une confrontation entre le premier et le deuxième de cette Provinciale 2C, Boris Dome, le coach d’Elsaute, parle d’un match comme les autres. « Il reste 39 points à prendre, ce n’est pas comme s’il restait cinq rencontres et que ce match-ci pouvait être déterminant pour le titre. C’est sûr, on aura la casquette de favori dans ce match, mais rien ne nous oblige à le gagner même si nous serons motivés au moment de monter sur le terrain, » commente-t-il.

D’autant plus qu’il y aura une petite revanche à prendre par rapport au match aller où les deux équipes s’étaient finalement séparées sur le score de 3-3. Elsaute avait alors été malmené par les hommes de Fabrice Burdizak, qui évoluaient pourtant encore en P3 la saison dernière. Que faire pour contrer cette équipe qui ne cesse d’impressionner, justement ? « Il y a eu l’effet de surprise, mais qui ne joue plus ici. Si Trois-Frontières est là, ce n’est pas un hasard. Ils peuvent également compter sur un gros collectif. C’est une bande de potes qui jouent ensemble. Dans les moments difficiles, ça aide, » confie Boris Dome, qui se méfie aussi de la force offensive de son adversaire du jour. « Des gars comme Masset, Pirnay ou Braeken sont redoutables. Verra-t-on beaucoup de buts ? Je ne sais pas, mais je préfère gagner 3-4 que 0-1, » conclut-il.
Loïc MANGUETTE

Jeudi 06/12/2018 : Rédactionnel pour LES ECHOS de ce jour

Très bon match, excellente victoire !

Provinciale 2 : Honsfeld – RFC Malmundaria (0-2)
Ce match avait toutes les caractéristiques du match piège, dans le fief d’une équipe qui joue dans le haut du classement de cette P2C où, selon les observateurs, chaque équipe peut battre n’importe quelle autre. Il n’en fut rien puisque les verts et blancs ont remporté leur cinquième succès de rang, succès qui leur permet bien entendu de garder la première place à la tranche, mais aussi de se rapprocher de plus près de la tête, puisque «Trois Frontières » a été défait ce week-end. Il faut poursuivre sur la même voie, d’autant plus que nos adversaires vont maintenant s’affronter directement. Ceci ne veut pas dire que les choses seront plus simples pour les malmédiens car, dès dimanche à 14 heures 30, nous nous déplaçons au Pré Messire de Stavelot pour un derby toujours très attendu. Supporters, tous au poste !

Provinciale 4 : Welkenraedt B – RFC Malmundaria B (5-3)
Notre équipe B est rentrée les mains vides de son déplacement à Welkenraedt, tout en ayant inscrit trois buts à l’adversaire du jour. Retenons donc ce point positif et tournons-nous dès à présent vers la prochaine rencontre qui nous opposera à nos voisins et amis de Bellevaux (où évoluent d’ailleurs plusieurs ex-verts et blancs) samedi à 19 heures 30 au Stade Lechat. Belle soirée en perspective entre clubs de la commune et... que le meilleur gagne !
P.L.

Mercredi 05/12/2018 FOOTBALL P2C

« À Waimes, on n’a jamais connu ça »

David Thunus s’exprime sur la bonne forme du club

Waimes impressionne depuis quelques semaines. Si bien qu’ils sont en lice pour remporter la seconde tranche. David Thunus, le président, s’exprime sur les bienfaits de cette saison tranquille.

Waimes ne cesse d’impressionner depuis quelques semaines. 7e du classement, à trois petits points de la 5e place avec 26 unités au compteur, ils ont encore gagné, ce week-end, face à La Calamine B. Si bien qu’ils sont désormais 3e de la tranche, à 3 points également de Malmedy, leader de cette même tranche alors qu’il ne reste que trois matchs. « Ce n’est vraiment pas un objectif mais maintenant qu’on est bien placé, c’est vrai qu’on va jouer le jeu. Bien sûr, ça va être compliqué mais Malmedy a un gros calendrier pour les trois derniers matchs avec des rencontres face à Stavelot, Andrimont puis Eupen. Nous, on affronte l’Étoile Verviétoise, où on ira pour gagner, avant d’aller à Sart. On fera le point après ça, » commente David Thunus, le président waimerais.

Un président qui est le premier surpris de la saison folle vécue par son équipe cette année. « D’autant plus qu’on avait très mal commencé la saison. Mais depuis le changement de disposition en 4-4-2, ça tourne beaucoup mieux, » note-t-il. De mémoire de président, David Thunus n’a jamais connu une saison aussi tranquille. « Je suis la depuis 2011 et je ne me rappelle pas qu’on ait déjà eu 26 points, on espère 29, avant la trêve hivernale. Normalement, on est presque sauvé alors qu’il reste plus de 10 matchs à jouer, ça fait du bien, » sourit-il.

D’autant plus qu’il admet que ces bonnes prestations apportent beaucoup de positif. « D’abord, on sent les joueurs plus sereins. Ils prennent du plaisir sur le terrain mais en plus de ça, il y a de la sérénité dans le groupe. Ça nous permet de gagner des matchs qu’on n’aurait jamais gagnés il y a trois ans. Les joueurs jouent sans le stress de devoir prendre des points, on tente plus de choses et pour le moment, ça nous réussit, » constate David Thunus qui sent également que les spectateurs sont aussi plus sereins.

Cette saison tranquille permet également aux jeunes de se montrer d’avantage. « On a déjà un effectif, de 17 joueurs, très jeunes. Des gars comme Boucha, Maréchal ou Roufosse, des gars du cru, sont devenus des pions importants de l’effectif. Et puis, durant les 10 derniers matchs de la saison, on donnera d’avantage leur chance à d’autres jeunes joueurs. Ça leur permettra de prendre de l’expérience, » continue le président.

Enfin, il estime qu’en étant presque assuré de passer la saison prochaine en P2C, il devrait avoir plus facile pour réaliser des transferts. « L’an dernier on n’en a pas fait. Mais bien souvent, on a des contacts avec des joueurs intéressés, mais qui ne veulent venir que si on est en P2 et comme on se battait jusqu’à la fin pour se sauver, c’était compliqué. Ici, on devrait avoir plus facile par rapport à ça, » annonce David Thunus.

Beaucoup de bonne nouvelle pour le club waimerais qui s’offre une seconde jeunesse avec ces résultats.

Les deux joueurs d’Elsaute ont encore mis un doublé ce week-end

Corman-Crosset, un duo qui marque

Mike Corman et Adrien Crosset, voilà un des duos qui s’est révélé au fil des semaines à Elsaute. Ce week-end encore, face au voisin andrimontois, ils ont déroulé avec un doublé chacun. « On n’a pas douté durant ce match. En marquant rapidement, ça nous a permis d’avoir la mainmise sur la rencontre, » avance Mike Corman, transféré à Elsaute durant l’intersaison. « Il nous a fallu un peu de temps pour nous trouver, mais depuis quelques semaines, ça fonctionne vraiment bien, » avoue-t-il. Il nous explique que Boris Dome a débuté la saison en proposant un 3-5-2 avec Corman en soutien de Crosset en attaque. « Mais ça n’allait pas trop; du coup, on est repassé à un 4-3-3 ou un 3-4-3, ça dépend des fois. Et ce, avec Adrien Crosset en pointe, où il a quasiment un rôle de pivot, et moi sur un des deux flancs. On essaye de l’alimenter comme on peut, mais ça fonctionne bien actuellement. »

RECORD BIENTÔT BATTU

Adrien Crosset est presque à 20 buts actuellement, alors que Mike Corman est lui à onze avec quelques assists également au compteur. Il est d’ailleurs à quelques buts de son record personnel sur une saison qui doit être de 12 ou 13, d’après lui. « Alors qu’on n’est qu’à la moitié de la saison. Même si ce n’est pas l’objectif principal, ce serait sympa de le dépasser, » sourit-il. Cette saison prolifique, il l’explique par la qualité du groupe d’Elsaute. « Ici, je suis vraiment bien entouré. À Welkenraedt, j’étais souvent un peu seul devant et je devais me débrouiller. Du coup, c’est plus facile dans les conditions de cette année, » avoue-t-il. Il ne regrette d’ailleurs pas du tout son choix d’être parti à Elsaute à la fin de la saison dernière. « C’est un club que je connaissais pour y être passé lorsque le club était en Promotion. Et le comité n’a pas changé, donc je savais où je mettais les pieds, » explique-t-il.

Nouveau leader unique de la série, Elsaute espère bien ne plus lâcher cette place jusqu’à la fin de la saison. « Mais il faut rester les pieds sur terre et prendre match après match. En 2C, tout peut arriver chaque semaine, on l’a encore vu ce weekend, » conclut l’attaquant d’Elsaute.

Sluysmans (Hombourg) essaye de changer les choses

« Mes joueurs sont des agneaux »

Comme annoncé dans notre édition de ce mardi, Luc Sluysmans, le coach d’Hombourg, a rencontré ce lundi soir les dirigeants du club pour parler de la faible prestation de ses joueurs, dimanche, face à Franchimont (défaite 9-0). « On devait faire quelque chose, car on ne peut pas rester comme ça, mais on en a parlé avec le comité et les solutions ne sont pas infinies. On en a une, c’est de prendre des joueurs de la P4, » annonce-t-il.

Même s’il sait que les joueurs de la P4, avec tout le respect qu’il leur doit, ne sauveront pas le club, il estime qu’il ne pouvait pas rester sans rien faire. « On est face à des joueurs qui disent jouer pour le club, pour le blason, mais dans les faits, rien ne se passe. Sur le terrain, ils ne montrent pas cette agressivité, cette cohésion qu’ils ont en dehors du terrain. Dimanche, quand ils perdaient le ballon, ils ne couraient même pas pour revenir, » fait-il remarquer.

Cette semaine, il discutera donc avec le coach de la P4 et tentera de voir s’il peut prendre quelques joueurs (sans déforcer non plus l’équipe) qu’il fera jouer dès dimanche avec la P2. « J’espère que ça va provoquer un électrochoc, mais honnêtement, je ne suis même pas sûr que ça va changer les choses. Mes joueurs sont des agneaux. Ils ne se rebellent pas. » Il espère tout de même que certains prendront conscience qu’il faut se reprendre et retrouveront l’envie de se battre sur le terrain. « Tant que c’est mathématiquement possible, on y croira, mais ça va vraiment être compliqué, » conclut le T1 d’Hombourg.
Loïc MANGUETTE

Mardi 04/12/2018 FOOTBALL P2C

Hombourg : Sluysmans reste et du changement à prévoir

Ce lundi soir, Luc Sluysmans, le coach d'Hombourg, a eu une réunion avec son comité afin d'évoquer le non-match face à Franchimont. Une réunion qui a duré près d'1h30 et qui s'est bien passée selon le T1 d'Hombourg. Pas question de démission dans son chef ou de licenciement de la part du comité.

« Mais on doit s'attendre à du changement dans le groupe, » annonce Luc Sluysmans.

Les solutions ne sont pas infinies mais il devrait faire appel à des joueurs de la P4 lors du match de la semaine prochaine. Lors d'un match d'entraînement face à la P4, la semaine dernière, la P2 avait d'ailleurs perdu 4-3 ce qui avait déjà inquiété Luc Slusymans.

« On veut des gars qui veulent mouiller le maillot et qui défendent le blason d'Hombourg, » note Luc Sluysmans toujours touché par le 9-0 face à Franchimont.
Loïc MANGUETTE

Lundi 03/12/2018 P2C

Laffineur : « On était gêné avec ce 9-0 »

Sluysmans veut voir le comité hombourgeois

Laminé 9-0 à Franchimont, Luc Sluysmans va rencontrer le comité hombourgeois cette semaine car il n’a jamais vécu ce qui s’est passé dimanche à Theux où Olivier Laffineur était finalement même un peu gêné de revenir avec autant de ballons dans ses valises...

Alors que Franchimont n’avait plus marqué depuis 2 semaines et que Hombourg semblait avoir retrouvé un peu de peps après sa 1re victoire il y a 15 jours face à Walhorn, suivi d’un bon match face à Trois-Frontières, mais avec une défaite à la clé dans les derniers instants (0-2), on était loin de penser que la rencontre entre Franchimont et Hombourg allait se solder par un 9-0 bien tassé.

Olivier Laffineur, le coach theutois, pensait beaucoup à son collègue... « Je n’ai jamais connu ça, ni comme joueur, ni comme entraîneur ! Je pense qu’Hombourg était moins bien et nous en pleine réussite et malheureusement, c’est tombé sur les gars de Luc Sluysmans qui sont toujours restés très corrects. Quand je rentre à la mi-temps et sais que c’est déjà 6-0, je me dis... punaise ! Oui, j’ai pensé à mon collègue et aux pauvres joueurs en face. »

Et de poursuivre : « On est vraiment embarrassé avec ce 9-0. C’est une situation tout à fait exceptionnelle. Hombourg aurait mérité un ou 2 buts. C’est une gifle difficile à accepter. »

Et ce n’est pas peu dire pour le coach hombourgeois, Luc Sluysmans : « Je pense que c’était une démission totale et franchement, je suis presque sûr que ce n’est pas voulu de la part de mes joueurs. On voit qu’il y en a beaucoup trop qui n’ont pas appris les bases du football... Je n’ai jamais connu un tel score dans ma carrière. Je dois garder le moral... Mais, je vais dormir dessus et je vais demander une réunion avec le comité car je ne peux pas rester insensible à ça ! À Franchimont, c’était vraiment la cata. »

Et pourtant, les gars de l’Athlétic ont terminé le match à 11 ! « Oui, nous n’étions pas en infériorité numérique, » signalait le citoyen de Lixhe. « Le match a débuté par un auto but, puis la réussite a souri à notre adversaire et nous n’étions vraiment pas dedans. Notre première mi-temps a été catastrophique. Je n’ai jamais vu ça. On ne savait pas aligner 2 passes d’affilée. Les joueurs ne savaient pas se positionner sur le terrain. C’était tout le contraire de ce que l’on faisait en semaine, aux entraînements. Une fois le dimanche, je ne vois rien de tout ça. »

Il va certainement se passer quelque chose cette semaine dans la commune de Plombières...
Patrick GODARD


2018 - NOVEMBRE

2018 - OCTOBRE

2018 - SEPTEMBRE

2018 - AOUT

2018 - JUILLET

2018 - JUIN


RFC Malmundaria | Avenue du Pont de Warche, 1B 4960-MALMEDY | schumacherjeanmarie@skynet.be | 0477/277 840 |